Plein ecran

Des salariés dissuadés de porter le badge « Je suis Charlie »

Jan
2015

Plusieurs employés de l’enseigne de bricolage Brico Dépot d’Artigues voulaient rendre hommage aux victimes de l’attentat à Charlie Hebdo en arborant un badge « Je suis Charlie ».

Ils en ont été dissuadés par leur direction (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations) au nom de la neutralité d’un « lieu privé » mais aussi, selon ces témoins, pour ne pas froisser « une certaine catégorie de clientèle ».

Source

Merci à La Fronde

Le désarroi d'une prof qui parle de "Charlie" à ses élèves : min. de silence méprisée, provocations...
Manuel Valls : "nous sommes en guerre contre le terrorisme, pas contre une religion"

Commentaires

Accueil
Menu
X