Plein ecran

Caroline Fourest imagine les jihadistes avec de très beaux yeux bleus.

Jan
2015

JT 20 heures – France 27 janvier 2015

«Il y avait une jeune journaliste, une jeune contributrice de Charlie Hebdo, qui a eu la kalachnikov sur le nez et il lui a dit : «Récite le coran et je t’épargne»
Et elle récitait ça en boucle, elle disait : «il m’a dit ça, il avait de très beaux yeux bleus, il m’a dit ça.»
Ou de très beaux yeux. Je ne sais plus…»

L'histoire de "Charlie Hebdo", des années 1970 aux menaces de 2006
Louis Sarkozy appelle à prendre les armes

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu