Plein ecran

Charlie Hebdo (MàJ : les frères Kouachi tués)

Jan
2015

09/01/15 :


Les deux suspects de Charlie Hebdo tués dans l’assaut à Dammartin-En-Goële


 




Dammartin-en-Goële, « Un véritable état de siège »


Attentat à Charlie Hebdo : échanges de tirs et prise d’otages dans une entreprise en Seine-et-Marne

Une prise d’otages est en cours après des échanges de tirs à Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne, vendredi 9 janvier, selon les informations de France 2. La traque de Said et Chérif Kouachi se poursuit. Malgré deux jours de recherches, les deux frères soupçonnés d’avoir perpétré la tuerie à Charlie Hebdo, sont toujours en fuite, vendredi 9 janvier au matin. Une prise d’otages dans une entreprise. Une source policière confirme à francetv info qu’un car-jacking (vol de voiture) a eu lieu dans la zone de Dammartin-en-Goele, suivi d’échanges de coups de feu et d’une prise d’otages, avec des individus retranchés. Le nom de l’entreprise qui aurait été ciblée n’est pas encore connu. Une autre source policière évoque aussi une course-poursuite avec deux suspects sur la Nationale 2 au nord-est de Paris.

francetvinfo.fr


 

08/01/15


L’intérieur des locaux juste après l’attaque : Les suspects étaient vus auparavant « comme des branquignols« , selon un ex-responsable de l’antiterrorisme Deux suspects lourdement armés repérés dans l’Aisne Selon nos informations, deux suspects auraient été localisés ce matin dans l’Aisne, à proximité de Villers-Cotteret, sur la RN2. Les deux hommes, correspondant au signalement des deux suspects en fuite, circulaient à bord d’une Renault Clio aux plaques minéralogique masquées et portaient des cagoules. Des armes longues étaient visibles à l’arrière du véhicule. Ils circuleraient en direction de Paris. Des témoins évoquent sur Twitter une concentration de forces de gendarmerie à proximité de Vauciennes, où la route était fermée à la circulation. Source La police recherche les 2 frères Saïd et Chérif Kouachi Le plus jeune des trois hommes recherchés par la police dans l’enquête sur l’attentat contre Charlie Hebdo s’est rendu mercredi en fin de soirée au commissariat de Charleville-Mézières et a été placé en garde à vue.


07/01/15

Avis de recherche officiel


 


Selon l’AFP, le plus jeune des trois hommes recherchés s’est rendu à la police.


Une opération de police d’envergure est en cours à Reims, dans la Marne. Mais l’intervention serait une perquisition et non un assaut. Dans le quartier de la Croix Rouge à Reims, un assaut est imminent. Au moins une cinquantaine de policiers sont présents dans les alentours du lycée Arago. Des fusils à lunettes sont pointés en direction des fenêtres d’appartements dans lesquels pourraient se trouver les hommes responsables de l’attaque contre Charlie Hebdo mercredi 7 janvier. La police scientifique et technique est aussi sur place. Le Pen (FN), Mélenchon (FG) et Bayrou (MoDem) reçus vendredi à l’Elysée.   Les responsables politiques du Front national, du Front de gauche et du MoDem seront tous les trois reçus vendredi au palais de l’Élysée par François Hollande.   Le chef de l’État doit recevoir par ailleurs Nicolas Sarkozy jeudi à 9h30 et les présidents des deux assemblées, Claude Bartolone (Assemblée nationale) et Gérard Larcher (Sénat) ainsi que les responsables des formations politiques disposant d’un groupe politique au Parlement (PS, PCF, PRG, EELV, UMP, UDI), jeudi à 16 heures. Le Parisien Màj : Libération revient sur ses informations : Les trois suspects seraient identifiés et localisés mais pas arrêtés Les trois suspects auraient été interpellés Les trois suspects ont bien été identifiés. Il s’agit de Saïd K., né en 1980 à Paris, Chérif K., né en 1982 à Paris et Hamyd M., né en 1996. Tous trois sont originaires de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Ils auraient été interpellés mais aucune confirmation officielle n’émane pour l’heure du ministère de l’Intérieur. Source


Il s’agirait de trois hommes âgés de 18 ans, 32 ans, 34 ans. Les deux trentenaires, de nationalité française, sont des frères nés dans le 10e arrondissement de Paris. Ils se prénomment Saïd et Chérif K.. La nationalité du plus jeune, Hamyd M., SDF, n’était pas connue. Ce dernier était inscrit en Terminale S en 2014 dans un lycée de Charleville-Mézieres dans l’académie de Reims (Champagne-Ardennes). L’Union en Ardennais indiquait en fin d’après-midi que le RAID s’était rendu du côté de Reims. L’un des assaillants présumés, Chérif K., serait bien connu des services de police. Il avait été jugé en 2005 pour avoir fait partie d’une filière d’envoi de djihadistes en Irak, « la filière irakienne du 19e arrondissement de Paris ». Avec une dizaine d’autres, il aurait, entre 2003 et 2005 incité une dizaine de jeunes à partir combattre en Irak. Il avait été interpellé en 2005 au moment où il s’apprêtait à partir lui-même en Irak. À l’époque, il expliquait à la présidente du tribunal « Plus le départ approchait, plus je voulais revenir en arrière. Mais si je me dégonflais, je risquais de passer pour un lâche », explique à la présidente du tribunal Cherif K. Source


Selon Les suspects seraient : Saïd Kouachi (né en 1980) Chérif Kouachi (1982) Hamyd Mourad (1996). Cherif Kouachi est déjà connu des services de police pour avoir préparé en 1995 une opération commando destinée à faire évader de la centrale de Clairvaux (Aude) Smaïn Aït Ali Belkacem. Le Parisien


« Charlie Hebdo » : l’étau se resserre autour de deux Franco-Algériens La police a resserré son étau autour de deux suspects franco-algériens issus de Pantin, et revenus de Syrie cet été, selon les informations du Point.fr. Les deux hommes ont 32 et 34 ans. L’un des deux suspects a été jugé en 2008 dans le cadre du démantèlement de la filière irakienne dite du « 19ème arrondissement » de Paris. Il avait alors déclaré « avant, j’étais un délinquant. Mais après (mon entrée dans la religion, NDLR), j’avais la pêche, je ne calculais même pas que je pouvais mourir« . Il avait été interpellé en 2005, alors qu’il s’apprêtait à partir pour Damas. Le troisième suspect recherché serait un SDF né en 1996. Entre 2003 et 2005, cette organisation aurait incité une dizaine de jeunes Français à partir combattre en Irak. Le Point Hollande décrète un deuil national jeudi Le Point La traque se poursuit : D’après les dernières informations, la traque des criminels présumés s’orienterait à Reims et à Pantin. Les trois individus auraient été indentifiés… L’unité du RAID serait sur place. La traques des criminels présumés – auteurs de l’attentat dans les locaux de Charlies Hebdo – s’orienterait à Reims et à Pantin. L’unité d’élite de la Police serait à Reims. Les services de la Police Judiciaire sont également sur place. D’après les informations de L’union, les trois individus auraient identifiés et l’un deux serait Rémois. Des perquisitions seraient en cours à Reims. […] L’Union Des policiers de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire parisienne, ont investi, ce mercredi 7 janvier, deux appartements dans le cadre de l’enquête sur l’attentat terroriste commis quelques heures plus tôt dans les locaux du journal Charlie Hebdo. […] Les policiers de l’anti-gang n’auraient procédé à aucune interpellation. Cet appartement aurait pu être une planque pour les terroristes. Le Parisien


Témoin :

«Une voiture noire était arrêtée au milieu de la rue. Deux grands blacks habillés de façon militaire étaient sortis, dont un avec un lance-roquettes. Ils ont sorti un homme de la voiture qui était derrière. Et ils sont montés en disant « vous direz aux médias que c’est Al-Qaïda au Yémen« . J’étais à 5 ou 10 mètres, ils sont repartis et la police est arrivée 5 minutes plus tard»

20 minutes


Témoignage de la dessinatrice Coco, présente lors de l’attentat :

« Ils parlaient parfaitement le français… Se revendiquait d’Al Qaïda. »

L’Humanité


« Charlie Hebdo » : un rassemblement de soutien commence à Paris France TV Info


Hassen Chalghoumi a fait part de sa « colère » à l’égard des « criminels », des « barbares », des « satans » qui ont commis l’attentat.


Le Vatican: « Nous voulons ensemble condamner la terreur », insiste le père Roucou


Mise en berne des drapeaux de l’Élysée


Le Raid déployé dans le 93 La police est toujours à la recherche des trois personnes qui ont attaqué, mercredi 7 janvier, le journal Charlie Hebdo, faisant au moins douze morts. Selon Le Figaro, le Raid a été déployé en Seine-Saint-Denis. Un numéro vert (08 05 02 17 17) est activé afin de recueillir tout témoignage sur cet attentat, a indiqué Richard Atlan, le porte-parole de la direction de la police judiciaire parisienne, dont la brigade criminelle est en charge de l’enquête avec la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).


Sur Twitter, de nombreux comptes relayent le hashtag #JeSuisCharlie, en hommage aux douze victimes de l’attentat perpétré contre le journal satirique. Dalil Boubakeur : « dans l’Islam la vie humaine est sacrée«    Le recteur de la mosquée de Paris, s’est exprimé sur le drame qui s’est produit ce mercredi matin au siège de Charlie Hebdo. « Nous n’acceptons pas que ces folies soient la marque des temps actuels« , déclare-t-il. Il rappelle que « les pays musulmans sont aussi concernés par ce radicalisme  » Dans une brève intervention depuis le QG de l’UMP, Nicolas Sarkozy est revenu sur l’attaque contre le local de Charlie Hebdo.

Nicolas Sarkozy : J’appelle tous les Français à refuser toute tentation d’amalgame

Il a rajouté que les Français doivent s’unir mais qu’ils ne doivent pas refuser toute tentation d’amalgames faisant ainsi allusion aux conséquences islamophobes qui pourraient se manifester après cette attaque. Source


 


 

 


<Quelques réactions sur twitter


Attentat à Charlie Hebdo : Cabu, Charb, Tignous et Wolinski parmi les victimes Les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous et Wolinski, sont décédés mercredi dans l’attentat dont a été la cible Charlie Hebdo, l’hebdomadaire dans laquelle ils croquaient l’actualité depuis de nombreuses années. leparisien.fr


 

Vidéo de l’exécution du policier abattu et achevé d’une balle dans la tête : ATTENTION IMAGES TRÈS VIOLENTES


Vidéo de la fusillade


Vidéo de la fusillade filmée par des journalistes. On entend clairement « Allahou Akbar » à la 6 ème seconde :


 

« Un acte de barbarie, un choc, un attentat terroriste » selon François Hollande. D’après le dernier bilan (12h50) : 11 morts (dont 2 policiers), 4 personnes en état critique, 40 personnes sous haute protection.

Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « alerte attentat » sur toute l’Île de France. Le mot clé « Charlie Hebdo » est le plus recherché à travers le monde sur Internet. (I-Télé)   Des témoins racontent la scène qui s’est déroulée en fin de matinée à Paris. Les assaillants ont crié : « Allahou Akbar. Le prophète a été vengé » (…)   Europe 1

Sur Twitter :

L’Imam radical anglais Anjem Choudary a de suite réagi « La liberté d’expression ne permet pas pour autant d’insulter les Prophètes de Allah, quels que soient vos points de vue sur les évènements qui se sont déroulés à Paris aujourd’hui »


Le siège du journal Charlie Hebdo a été visé ce mercredi par des tirs d’armes automatiques, a appris 20 Minutes auprès d’un salarié du média. Selon les premiers éléments, des hommes cagoulés et vêtus de noir auraient pénétré dans le siège du journal avant de faire feu à la kalachnikov. (…) Source

Début de panique chez les "élites" ?
Islamisation : quand Canal+ commence à décerner les certificats de bon musulman

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu