Plein ecran

Lyon : La manifestation d’extrême-gauche contre le FN dégénère (Màj : Enquête sur Les coupables du saccage de Lyon)

Déc
2014

02/12/14

Les graves incidents ayant émaillé la manifestation organisée le 29 novembre dernier par le Collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite et Conex (Coordination nationale contre l’extrême droite) ont marqué les esprits par leur violence et leur ampleur. Selon les chiffres donnés par la préfecture, entre 600 à 900 personnes étaient présentes samedi pour en découdre avec les forces de l’ordre et participer au saccage de la cité.

Il est désormais temps de faire le bilan de chacun des coupables de ce fiasco:

– Les organisateurs : « Une attitude équivoque envers les casseurs » selon les propres déclarations du préfet Carenco ! Car le Collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite, notamment Armand Creus, Hervé Mazure, Katia Buisson et Olivier Borel et le groupe Conex, portent une lourde part de responsabilité dans les violences ! Ils peuvent tenter de se dédouaner en accusant les casseurs extérieurs (des « provocateurs » selon un communiqué) à la manifestation ou même la police (comme Armand Creus), le fait est qu’ils n’ont rien fait pour empêcher l’émeute de se produire. Leur attitude complaisante depuis des années avec la mouvance anarchiste leur a explosé à la figure samedi dernier, car depuis des années ils accueillent dans leurs rangs et à chaque manifestation des groupuscules armés et cagoulés. (Ci-contre Le Progrès du 1er décembre 2014

Preuve de cette complaisance ? « Des représentants de Coordination nationale contre l’extrême droite (CONEX – organisateur de la manifestation) » organisateurs de la manifestation de samedi et présents à l’audience des casseurs présumés, « se sont proposés de verser, pour l’un d’entre eux, la caution afin de convaincre la présidente de la 14e chambre correctionnelle de ne pas décider d’un placement en détention provisoire. »

La suite sur NOVOPRESS

30/11/14

 

Deux fonctionnaires du renseignement territorial ont été roués de coups.

Source

Six policiers blessés, seize interpellations

La manifestation a alors été dissoute et le cortège coupé en plusieurs morceaux. La queue du peloton a été immobilisée durant de longues minutes devant l’Hôtel-Dieu, avant d’être escortée en direction de Perrache. Selon une source policière, six fonctionnaires ont été blessés. Certains ont été transportés à l’hôpital.

Source

Ce dimanche matin, trois personnes étaient toujours placées en garde à vue pour « violences à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique ». Elles devraient être mises en examen dans la journée.

Source

Line Press


29/11/14

Picta Press


France 3 Rhône-Alpes



17h02 : Rue Major-Martin, une dizaine de casseurs s’est déshabillée, abandonnant ses vêtements noirs, gants, cagoules. Désormais incognito, ils se sont fondus dans la foule des passants du samedi. 17h00 : La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes en réponse à des jets de projectiles, et procédé à au moins une interpellation. Le cortège des manifestants, parti de la place Jean-Macé (7e arrondissement) en direction de la place des Terreaux devant l’Hôtel de Ville (1er arrondissement), s’est effiloché lors de ces incidents. 16h55 : Les témoignages de vitrines cassées et de passants incommodés par le gaz lacrymogènes se multiplient. 16h40 : Une partie du cortège est sorti de l’itinéraire et a investi la place de la République dans une ambiance électrique.Il y aurait 2 500 personnes présentes, dont 900 ultras. Source


 


Des incidents ont éclaté samedi à Lyon alors que 2000 à 3000 personnes manifestaient contre la tenue du congrès du Front national ce week-end dans la ville, à l’appel d’organisations antiracistes.

Deux à trois cents personnes, vêtues de noir et cagoulées, s’en sont pris à des commerces, tandis que le cortège arrivait sur la place de la Guillotière dans le centre-ville, peu avant 16 heures. Les forces de l’ordre, mobilisées en très grand nombre, ont chargé sur un pont enjambant le Rhône, sur lequel figurait une grande banderole indiquant « la chasse aux loups est ouverte ». […]

Source


28/11/14

Source


27/11/14

Appel à la mobilisation et conférences du Collectif de vigilance contre l’extrême-droite 69 (et relayé par la section locale du PS)

Le  CV69 appelle à une manifestation « festive, déterminée et populaire », le 29 novembre, avec les différents groupuscules antifas cités ci-dessous ; puis organise un forum le 30.

Source

Cet appel est relayé par la section locale du PS, par ailleurs membre du CV69.

Source

Détail amusant : parmi les participants annoncés à cette manifestation du 29 novembre, certains appellent à manifester également… contre Manuel Valls ! (Cf. MàJ du 15/11/14, ci-dessous).

Enfin, le CV69 annonce pour le lendemain un « forum associatif, social et culturel » consacré à l’extrême-droite, à l’égalité des droits et à la solidarité. Les diverses conférences (8 au total) se tiendront dans des bâtiments appartenant à la mairie du 8ème arrondissement (Espace citoyen et MJC Laennec-Mermoz). Le maire du 8ème arrondissement, Christian Coulon, est membre du PS.


Appel à la mobilisation des antifas suisses.

LYON MOBILISATION from Réseau d’Agitation on Vimeo.


5/11/14

(…) Pour toutes ces raisons, et dans le contexte actuel de révolte après la mort de Rémi, nous appelons à une réaction dans la rue le 29 novembre, quitte à trouver la police sur notre route et à refuser de faire marche arrière !
Il n’est pas possible que la venue du FN à Lyon se déroule tranquillement !

(…) Rebellyon

 

 

L'Inde aurait commandé 126 Rafale à la France
865 millions pour l'agriculture turque...

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu