Plein ecran

Baromètre Ipsos : Hollande subit de plein fouet l’effet « Trierweiler »

Sep
2014

Au baromètre Ipsos le chef de l’État récolte 50 % d’avis très défavorable. Dans sa débâcle, il entraîne Valls vers le fond. Seuls Sarkozy, Le Pen et Duflot surnagent.

Valérie Trierweiler tient sa vengeance : son ex-compagnon subit un choc très rude auprès des sympathisants de gauche dans notre baromètre : à seulement 13 % de popularité auprès de l’ensemble de la population (en recul de 4 points), François Hollande chute de 12 points chez les sondés proches du PS. Les électeurs du MoDem ne font pas non plus de cadeau : – 16 points pour finir à 13 % de bonnes opinions.

Le chef de l’État s’attire ainsi un taux d’hostilité de 83 % (+ 4 points). La moitié des sondés ont un avis « très défavorable », en hausse de 10 points. Un record absolu pour un président. Auparavant, Jacques Chirac, au plus fort de son impopularité après l’échec du référendum européen, n’avait atteint que 29 % d’opinions « très défavorables » et Nicolas Sarkozy, 35 % au printemps 2011. […]

Seuls surnagent Cécile Duflot (+ 3 points à 28 % grâce à un regain de ses soutiens au Front de gauche et chez les écologistes), Nicolas Sarkozy (+ 1 point, à 40 %) et Marine Le Pen (+ 1 point à 32 %). Martine Aubry demeure stable avec 41 % de bonnes opinions et une quatrième place au général. Même Alain Juppé, en tête du classement depuis plusieurs mois, prend une claque : 49 % de bonnes opinions, en recul de 6 points. Le maire de Bordeaux, désormais lancé dans la course à la présidence, recule notamment auprès de la gauche. Il devance celui qui pourrait être son allié dans la course à l’Élysée : François Bayrou, 42 % (- 4 points). […]

Le Point

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X