Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Valls sur la rafle du Vel d’Hiv : « où la France a perdu son honneur »

Août
2014

Une commémoration a eu lieu ce matin à Paris, 70 ans jour pour jour après le soulèvement de la préfecture de Paris contre l’occupant allemand.

Dans la nuit du 19 août 1944, des policiers occupèrent la préfecture de Paris, arrêtèrent le préfet collaborateur Bussière. La préfecture fut ainsi le premier bâtiment public libéré à Paris et devint ensuite l’un des quartiers généraux des dirigeants de l’insurrection.

Manuel Valls, Premier Ministre a notamment rappelé le souvenir des 167 policiers morts pour la Libération de Paris. Il a également loué « les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité » qu' »à notre tour nous avons la charge de défendre, de faire vivre et de transmettre ».

Il a enfin, au cours de son allocution, évoqué la rafle du Vel’Hiv, « où la France a perdu son honneur ».

Ont également participé à cette commémoration Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur et Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Le CRIF

Relire : Rafle du Vél’ d’Hiv’ : les archives s’ouvrent

«Pour éviter les fuites, les policiers réquisitionnés pour la rafle n’ont été prévenus que la veille. Les équipes étaient composées de deux policiers qui ne se connaissaient pas et étaient systématiquement accompagnés d’un soldat allemand», souligne la commissaire Françoise Gicquel.

Le Figaro, merci à Ozeo

 

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X