Plein ecran

Parrainages de clandestins : Julien Sanchez (FN) demande la condamnation du Maire de Chelles

Juin
2009

Le maire est en chat ce soir jusqu’a 20 h : posez lui vos questions

Le 18 juin dernier, le Maire de Chelles et plusieurs adjoints apportaient, à travers l’organisation d’une conférence de Presse dans les salons d’honneur de la Ville (bâtiment officiel), un soutien concret à un clandestin (Joseph LOUA).

Joseph LOUA, hors la loi depuis déjà plus de 3 ans, avait reçu, une semaine plus tôt seulement, une obligation de quitter le territoire émanant de la Préfecture de Seine-et-Marne.

Ces élus nous indiquaient également que ce même immigré (en situation irrégulière depuis 3 ans) est employé par la Ville en connaissance de cause depuis 1 an.

Ces élus irrespectueux et irresponsables, en plus de donner le mauvais exemple et d’accorder une priorité à l’emploi aux illégaux dans une ville où le chômage des Français est fort, violent l’article L 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers en France.

C’est pourquoi j’ai écrit ce jour en recommandé AR à Monsieur le Premier Ministre François FILLON, à Monsieur le Préfet de Seine-et-Marne Michel GUILLOT ainsi qu’aux Ministres de l’Immigration (Eric BESSON), de l’Intérieur (Brice HORTEFEUX) et de la Justice (Michèle ALLIOT-MARIE) afin que soient appliquées à ces élus les dispositions de l’article L622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers en France (qui prévoit jusqu’à 30 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement) ou à défaut celles de l’article 2122-16 du Code Général des Collectivités Territoriales qui prévoit dans un premier temps la suspension de ces élus (Maire, adjoints) de leurs fonctions pour 1 mois par simple arrêté ministériel et, dans un second temps, en cas de récidive, la révocation de ces élus en Conseil des Ministres.

Les élus concernés par ma demande sont : Jean-Paul PLANCHOU, Maire ; et ses adjoints, présents aux côtés de M. LOUA en Mairie, comme l’attestent les photos : Isabelle GUILLOTEAU, 1re adjointe ; Sylvie LAFUENTE, 2e adjointe ; Paul ATHUIL, 3e adjoint ; Christian SYNOWIECKI, 6e adjoint ; Annie FERRI, 7e adjointe ; Gilles VIGIER, 8e adjoint).

J’ai également demandé ce jour par courrier recommandé AR audience au Député de la circonscription Yves ALBARELLO afin de m’entretenir de ma démarche avec lui et lui demander de la soutenir.

Enfin, j’annonce aujourd’hui la création d’un Collectif national « Clandestins, Dehors ! » et le lancement d’une pétition nationale afin de veiller à ce que partout en France ces élus délinquants (qui exploitent à des fins électorales la détresse d’individus qui voient à tort l’Europe comme un Eldorado) soient sévèrement condamnés.

«Vous voulez changer l'article 1 de la Constitution ? »
Omar Ba, l'empêcheur d'émigrer en rond

Commentaires

Accueil
Menu
X