Plein ecran

Tuberculose à bord des bateaux de Lampedusa; la Marine minimise et pourtant…

Juin
2014

Traduction de l’article :
«Une dizaine de militaires de la Marine engagés dans les opérations «Mare Nostrum» ont été décelés positifs au test de Mantoux, qui permet de découvrir la présence d’une infection latente du virus de la tuberculose» . Adnkronos Santé le tient de la Marine Militaire elle-même. «Aucun de ces cas n’est en phase active ni contagieuse, les soldats ont été décelés positifs à ce test de précaution et continuent à travailler. Donc aucun signal d’alarme-précise la Marine-car dans des opérations aussi complexes, où sont engagés des milliers d’hommes la chose est physiologique». Parmi les 10 cas ne figure aucun médecin ni agent sanitaire
engagé dans les secours à bord des navires.

 
«cette dizaine de cas ne doit déclencher aucun signal d’alame, précise la Marine militaire, le test de Mantoux est effectué sur ceux qui font un travail de routine dans la mission Mare Nostrum, si le sujet est positif, on procède à un autre test, la Quantiferon, pour confirmer s’il y a présence de la tuberculose. Le protocole sanitaire est très précis et dans ces cas s’opère en lien avec le ministère de la Santé. Dans la mission Mare Nostrum, chaque action sanitaire a comme objectif la protection de la santé des militaires engagés et des migrants secourus. Des dispositifs médicaux comme des combinaisons, gants et masques isolent les agents sanitaires, pemettant les contrôles et les visites en parfaite sécurité et isolant aussi le reste de l’équipage des navires en mer. Ces derniers sont ensuite désinfectés après chaque opération.

Source

Merci à cerisecerise69

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X