Plein ecran

Plongée dans le «bordel identitaire» français (Nouvel Obs)

Juin
2014

4 millions de voix pour le FN aux européennes, 8 millions d’entrées pour le film «antiraciste» «Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?» Un paradoxe ? Le Nouvel Obs nous offre une plongée dans ce qu’il appelle le «bordel identitaire» français. Extraits.

Personne ne pourra dire, cette fois-ci, qu’on ne l’avait pas vu venir. Voilà plusieurs semaines, plusieurs mois, plusieurs années que le pays se divise, qu’il se délite, qu’il se radicalise. Dimanche soir, le désastre annoncé a bien eu lieu : 57% d’abstention et un FN en tête dans 71 départements. Tout ça au moment même où un film joyeusement multiculturaliste cartonne au box-office partout en France.

Chinon : les « Verneuil » ont peur

Le réalisateur du « Bon Dieu » a expliqué avoir voulu faire rire du « bordel identitaire » français. Et quelle meilleure boussole dans le « bordel » que Chinon ? […] Le questionnaire distribué lors du débat sur l’identité nationale sous Sarkozy n’évoquait-il pas le vin comme preuve solide de « francitude » […]

La campagne chinonaise est cossue. La campagne chinonaise est verdoyante. La campagne chinonaise est surtout… blanche. Ici, pas l’ombre d’un voile ou d’une boucherie halal. Pourtant, à chaque construction d’un nouveau lotissement, la rumeur revient, persistante :

« Les habitants sont persuadés qu’on va installer des Maghrébins, des Africains, des Roms« , dit Jean-Pierre Duvergne, l’ancien maire PS. […] Comme partout ailleurs, on s’inquiète. Tout fout le camp.

Joué-lès-Tours : voile et « théorie du genre »

Quand on va faire les courses, pour une virée à Ikea ou Conforama, c’est facile de s’égarer à Joué-lès-Tours. Direction le quartier de la Rabière, une ZUP, connue dans toute la région. Là, des boucheries halal, on en voit plein. Des voiles aussi. Joué, c’est le 9-3 de la Touraine. […]

Saint-Anthème : « souchiens » vs. « sauvages »

Les stades de foot et l’Académie ont en tout cas un point commun : la sauvagerie. Car le bordel identitaire rend dingue. Près de Saint-Etienne, deux équipes de football amateur se sont ainsi affrontées à coups de barres de fer après un match. D’un côté, le club de Saint-Anthème, 736 habitants, dans la vallée de l’Ance, créé il y a trois générations, dont le patron, Didier Quinchon, est « rentré au pays« , comme il le dit, après dix ans d’exil à Saint-Etienne, à 40 kilomètres de là. Des « souchiens » comme on dénomme aujourd’hui les « Français de souche ».

De l’autre, l’Association des Jeunes Chapellois, des jeunes issus d’un quartier d’Andrézieux-Bouthéon, tout près de Saint-Etienne. Des « non-souchiens ». Alors que la Chapelle menait 2 à 0, tout est parti en vrille. « Ils se sont déchaînés dans les gradins et devant le stade », assure Didier Quinchon. « On n’était pas les seuls à se battre« , rétorque un Chapellois, qui, après une tirade de Jean-Claude Bourdin fustigeant les « sauvages » sur RMC, a été appelé en catastrophe par toute sa famille, affolée.

Nouvel Obs

Mondial 2022 : Le Sunday Times publie des preuves d'une corruption en faveur du Qatar (MàJ vidéo)
Grèce : Vers un échelonnement de la dette fiscale des particuliers face aux impayés, de Charybde en Scylla ?

Commentaires

Accueil
Menu