Please disable your adblock and script blockers to view this page.
Plein ecran

Dix kilos d’or volés à la grande mosquée

Mai
2014

L’imam de la grande mosquée de Creil (Oise), qui s’élève au coeur du quartier sensible du Plateau, l’a annoncé lors de la prière. Dix kilos d’or — l’équivalent de plus de 300 000 € — et environ 2 000 € en espèces ont été volés, au sein même du lieu de culte. Depuis, les questions se bousculent au sein de la communauté musulmane : comment, et surtout pourquoi, un tel trésor était-il caché dans la mosquée ?

C’est le gardien qui aurait découvert le vol, vendredi vers 2 heures. Selon sa version, il aurait aperçu une silhouette vêtue d’une tenue traditionnelle s’échapper alors qu’il venait d’ouvrir les portes aux premiers pratiquants.

Les responsables du lieu de culte imaginent un scénario : un « fidèle » serait resté caché dans la mosquée après la dernière prière du soir, avant de forcer le bureau où était dissimulé l’or. « Ils sont très mal à l’aise avec cette histoire, témoigne l’un des croyants. Il y a des soupçons… Et puis, un message sensible : il y a de l’or dans les mosquées… »

« La mosquée a été construite et vit grâce à la générosité des fidèles », explique un proche de l’Association cultuelle et culturelle des musulmans de l’Oise (Accmo). Parmi les très nombreux dons qu’elle reçoit, il y a régulièrement de l’or. « Dans l’islam, seules les femmes en possèdent. Culturellement, les musulmanes ont le réflexe d’investir dans ce métal précieux. La mosquée reçoit des donations de ce type qui s’accumulent depuis des années. Elle les conserve en cas de besoin. » Les responsables se relayaient pour garder chez eux cette fortune, arrivée dans la mosquée par un concours de circonstances. « Le voleur est forcément un proche pour savoir que l’or était là, à ce moment précis, suppose un habitant du quartier. C’est quand même une organisation à l’ancienne. Ces dons auraient pu être mis dans une banque. » Les policiers de Creil sont chargés de l’enquête. Un témoin a fait un signalement et des traces ADN auraient été prélevées sur les lieux.

Le Parisien

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X