Plein ecran

Manifs anti-FN : 4200 personnes à Paris selon la préfecture, plusieurs centaines selon le Monde (MàJ3)

Mai
2014

Addendum 29.05.2014-20h39 :

Noël Mamère était présent aux manifestations ant-FN entre la place de la Bastille et celle de la République à Paris

Suivant la manifestation à vélo, le député divers gauche Noël Mamère a déclaré que «la montée du populisme d’extrême droite en France était un mauvais exemple pour l’Europe».

Le maire de Bègles (Gironde) a ajouté que «les jeunes étaient là pour nous rappeler à notre devoir (…) d’éradiquer ce virus». Parmi les manifestants, deux jeunes allemandes étudiantes à Paris ont confié au JDD.fr leur «crainte de voir l’extrême droite s’installer au pays des droits de l’Homme», qu’elles n’hésiteraient pas à «quitter si le FN prenait le pouvoir» en France.

Le JDD

Addendum 29/05/14

Faible mobilisation pour la manifestation contre le FN

Quatre jours après les élections européennes qui ont vu le Front national s’imposer en France, la mobilisation « citoyenne » s’organise. Plus de 3 000 personnes, en majorité des étudiants, ont défilé, jeudi 29 mai, contre le parti d’extrême droite, dans plusieurs villes de province.

A Paris, 4 200 personnes se sont rassemblées selon la préfecture. Plusieurs centaines de personnes s’étaient réunies en début d’après-midi place de la Bastille avant de rejoindre la place de la République. Le 1er mai 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen était arrivé au second tour de l’élection présidentielle, 1,3 million de personnes avaient défilé dans toute la France…

Le Monde

                                                             

[…] A Marseille environ 500 personnes, en majorité des jeunes, ont défilé en scandant des slogans comme « FN la haine », ou « Le Pen tu nous casses les urnes ».

A Nantes, un cortège fort d’environ 500 personnes également, a tenté d’approcher la permanence du FN, rebroussant chemin devant une quinzaine de CRS qui protégeaient le local. A Nancy, il y a eu 4 à 500 manifestants, à Rouen environ 200.

Le Figaro et BFMTV

________________________

Addendum 29/05/14-13h37 : «Les jeunes en ont marre de ce gouvernement déconnecté de la réalité ; des médias qui invitent Marine Le Pen sur les plateaux télévisés pour faire de l’audimat, mais sans faire le travail de déconstruction de son programme», déclare François-Xavier Hutteau, de la FIDL. « On appelle à un réveil de la classe politique pour faire barrage au FN. »

Ce dernier se dit surpris de ne pas avoir vu, dès dimanche soir, des manifestations d’indignation dans la rue– hormis celles de quelques groupes antifascistes. Aujourd’hui, il regrette la «frilosité des organisations institutionnelles qui n’ont pas été capables de rassembler de manière spontanée et tardent à nous rejoindre… ».

Corentin Durand, de l’UNL, a immédiatement pensé au 21 avril 2002. Mais «j’étais partagé sur l’idée d’une manifestation. Je me suis dit qu’il ne fallait pas diaboliser les 25 % d’électeurs qui ont voté FN… ».

Le Monde

________________________

Plus de 600 personnes ont donc rejoint la place des Terreaux dans le 1er arrondissement de Lyon à 11h. […]

Malgré l’interdiction de déplacer la manifestation, un cortège de 300 personnes est parti en remontant à contresens la rue du président Edouard Herriot pour arriver place Bellecour. « Le Pen en prison » est le slogan du jour, suivi de près par « Le Pen facho, le peuple aura ta peau ».

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Lyon Mag

________________________

300 personnes dans la rue à Caen, selon les syndicats de gauche

Hebergeur d'image

Jeunes (et moins jeunes) gauchistes à Caen.

Hebergeur d'image

Merci à Vandenberghe

________________________

Le lycéen Lucas Rochette-Berlon répond aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Les manifestations « apolitiques » anti-FN partiront à 11h dans toute la France selon lui.

« Depuis des années, on essaie de déconstruire et détruire les idées du FN, mais ça ne sert strictement à rien ! » – Lucas Rochette-Berlon

27/05/14

Dans un reportage de RMC, le jeune lycéen socialiste Lucas Rochette-Berlon s’explique sur cet appel à la mobilisation contre le FN.

26/05/14

Le site Internet Le Lab d’Europe 1 rapporte que des milliers de personnes se coordonnent, via Facebook, afin de manifester dans toute la France, jeudi matin, contre le Front National. Lucas Rochette-Berlon, lycéen en terminale S dans un lycée marseillais, a eu cette idée, hier soir, devant la soirée électorale de France 2.

« J’ai entendu Laurent Delahousse dire à José Bové « Ce soir il n’y aura peut-être personne dans les rues de France ». J’ai eu envie de le faire mentir », confie le jeune homme de 17 ans. Dès lors, il crée une page Facebook intitulée « Marche citoyenne contre le FN« . A 17h00, 6.200 personnes ont indiqué qu’elles allaient participer à la marche. […]

Morandini

Commentaires

X