Plein ecran

Des paroles et des actes : finalement, Vincent Peillon remplace Martin Schulz (màj)

Mai
2014

Addendum 16/05/14

Qui participera au débat organisé par France 2, jeudi 22 mai, sur le plateau de Des paroles et des actes ? Selon L’Opinion, la chaîne publique a refusé d’accéder à la demande de Jean-Christophe Cambadélis et d’inviter Martin Schulz à débattre à sa place.

« C’est faux », nuance auprès du Lab Gilles Bornstein, rédacteur en chef de l’émission, expliquant que France 2 n’a pas refusé d’inviter Martin Schulz et Guy Verhofstadt car « la question ne s’est jamais posée ».

D’après L’Opinion et Libération, c’est Vincent Peillon, tête de liste PS dans le Grand Sud Est, qui participera au débat à la place du premier secrétaire du PS. […]

Europe 1

09/05/14

Après les socialistes et les centristes, les Verts. Emmanuelle Cosse, annonce à Libération, ce 9 mai, vouloir céder sa place pour le débat pré-élection européennes, prévu sur France 2 le 22 mai, à un candidat direct des écologistes pour le scrutin européen.

Hebergeur d'image

Inviter les chefs de parti pour une campagne européenne, c’est se tromper. […] Ce que je propose à France 2 [c’est] que le représentant écologiste sur le plateau soit un ou une de nos candidat(e)s. Par exemple, José Bové, Yannick Jadot ou Karima Delli.

La patronne des Verts justifie sa décision en expliquant que Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, eux aussi invités en tant que chef de partis, sont têtes de listes pour les élections européennes […]

Europe 1

08/05/14

Finalement Marine Le Pen et Martin Schultz débattront bien ensemble dans Des Paroles et des Actes. Invité à participer au débat télévisé entre chefs de partis organisé par France 2 le 22 mai dans le cadre des élections européennes, Jean-Christophe Cambadélis a annoncé ce jeudi son intention de céder sa place au président du Parlement européen, candidat des socialistes à la tête de la Commission. […]

Hebergeur d'image

Contactée par Le Scan, Marine Le Pen a cette fois-ci accepté de débattre avec Martin Schultz.

«Bien entendu j’irai, insiste-t-elle, je veux débattre avec tous mes adversaires politiques et c’est le grand débat des européennes avec tous les mouvements. Si le PS a envie de se faire représenter par un Allemand, c’est son problème et il en assumera électoralement les conséquences».

«Si le PS cherche à descendre sous les 15% aux élections européennes, qu’il continue!» ironise la présidente du Front national, ajoutant : «Les Français attendent des mouvements nationaux participants à ce scrutin, la vision de la France qu’ont les uns et les autres. Que les socialistes se planquent derrière Martin Schultz pour essayer d’échapper à ce débat, est une lâcheté, une reddition en rase campagne qui n’échappera pas aux Français».

Le casting final du débat pourrait continuer à évoluer : François Bayrou a annoncé au Lab d’Europe 1 qu’il souhaitait que Guy Verhofstadt, le candidat de l’Alliance des démocrates et des libéraux à la présidence de la Commission, le remplace.

Le Figaro

Erreurs de diagnostic - Fautes médicales : Comment les éviter ?
Européennes : Alain Delon soutient... Christine Boutin

Commentaires

Accueil
Menu
X