Plein ecran

Normandie/Marine Le Pen agressée : « Un jour, tout cela se terminera mal » (màj)

Mai
2014

Addendum 05/05/14

Au lendemain des manifestations de Sotteville-lès-Rouen (Seine Maritime), Marine Le Pen porte plainte et demande à la justice l’exploitation des images de BFM-TV de «l’agression» dont elle estime avoir été la cible.

«Il est étonnant qu’une grande chaîne d’information comme BFM ne diffuse aucune image», regrette Marine Le Pen lundi matin, au lendemain des manifestations anti-FN organisées la veille à Sotteville-lès-Rouen, en Haute Normandie, où la présidente du Front national était en campagne. […]

«Je commence à en avoir marre, souffle-t-elle, je viens pour faire un marché et je suis agressée par plus d’une centaine de nervis d’extrême gauche qui nous canardent de projectiles et nous empêchent de passer. Cela a nécessité d’ailleurs une charge des CRS et la protection des policiers pour éviter que je sois blessée. Mais aujourd’hui, on présente cela simplement comme un chahut entre différents belligérants. C’est faux : il y a eu des agresseurs et des agressés !»

L’eurodéputée estime «normale» une telle évolution de la violence contre son parti car, selon elle, «l’extrême gauche fait l’objet d’une impunité coupable depuis plusieurs mois de la part du gouvernement». Elle accuse : «Cette impunité se transforme maintenant en incitation. Lorsqu’on laisse des gens commettre de tels actes de manière récurrente sans qu’aucune sanction ne tombe, c’est de l’incitation à la violence.»

Marine Le Pen prévient : «Je ne me laisserai pas intimider. Je tiens à la disposition de ceux que cela intéresse, l’enfoncement de la carrosserie de la portière de ma voiture qui a pris une pierre. A cinq centimètres près, la vitre sautait. Et un jour, tout cela se terminera mal.» […]

Le Figaro

04/05/14

Dimanche soir, la président du FN a réagi sur Twitter, confirmant avoir été prise à partie « par les nervis d’extrême gauche » et annonçant qu’elle allait porter plainte, demandant à BFMTV de mettre à disposition de la justice ses enregistrements. […]

Huffington Post

_____________________________


Selon Paris-Normandie, la présidente du FN, Marine Le Pen, a été chahutée ce dimanche matin lors d’une sortie de campagne pour les européennes sur un marché de Sotteville-lès-Rouen, en Seine-Maritime.

 

Il semblerait que des dizaines de militants de gauche et d’extrême-gauche attendaient l’arrivée de Marine Le Pen pour exprimer leur opposition à cette visite. « Les esprits se sont échauffés et des projectiles ont visé Marine Le Pen et sa garde rapprochée », rapporte Paris-Normandie. Qui poursuit : « des coups ont été échangés entre les représentants les plus virulents des deux bords. Avant qu’une charge des CRS présents sur place ne séparent les bélligérants. »

La présidente du FN a dans la foulée quitté le marché, quelques minutes après son arrivée. Pour rappel, la présidente du Front national est candidate pour la circonscription nord-ouest.

Le Figaro

Les bandes urbaines envahissent Bruxelles
Camions itinérants : Les nouveaux nomades

Commentaires

Accueil
Menu