Plein ecran

En Italie, la Ligue du Nord espère profiter d’un effet « Front national »

Mar
2014

Le parti le plus antieuropéen d’Italie administre des dizaines de villes dans les régions du nord de la péninsule et veut renforcer sa lutte contre « l’invasion des immigrés ».

Pour la Ligue du Nord dirigée par Matteo Salvini, qui s’apprête à officialiser son alliance avec le Front national en vue des élections européennes du mois de mai prochain, le bond en avant de Marine Le Pen au premier tour des municipales « n’est qu’un avant-goût de ce qui se produira au mois de mai ».

Il s’agit, selon les propos de ­Matteo Salvini, d’une alliance « anti-euro, pour la défense de l’identité et de la souveraineté monétaire et pour une politique de l’immigration différente ». Connue pour ses batailles anti-immigrés et pour son antieuropéisme, la Ligue du Nord gouverne deux régions, le Piémont et la Vénétie, et des dizaines de villes dans les régions du nord et du nord-est de l’Italie, où se concentrent 61 % des cinq millions d’immigrés vivant en situation régulière dans le pays.[…]

La Croix

Rappel : ce que disait Matteo Salvini sur Marine Le Pen en janvier 2014

« Il Front Nazional di Marine Le Pen non è un partito fascista e ha molti punti di contatto con la Lega »

Reims : Karine condamnée à cent euros d’amende pour port du niqab
Maroc : Des clandestins déplacés de force pour les empêcher de passer en Espagne

Commentaires

Accueil
Menu