Plein ecran

Manifestations samedi 15 mars contre l’islamophobie

Mar
2014

Lille : les « anti-islamophobie » ont fait entendre leur voix

Le 15 mars 2004, Jacques Chirac faisait adopter une loi interdisant formellement le voile à l’école. Dix ans plus tard, la branche lilloise de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie se monte. L’une de ses premières actions a eu lieu ce samedi, place de la République.

Une centaine de personnes s’étaient donné rendez-vous sur le parvis des droits de l’homme, place de la République. Souhaitant dénoncer « l’actuel climat d’islamophobie », les militants ont lancé un appel pour ce rassemblement face à la préfecture.

La Voix du Nord

Safia, 38 ans, […] en est une des chevilles ouvrières. Récit d’un parcours de vie de cette femme voilée depuis trois ans.

On l’avait rencontrée pour la première fois au mois de novembre, pancarte à la main, devant l’hôtel de ville. Ce jour-là, Safia Gunadiz, parent d’élèves à Jean-Zay, exprimait son opposition à la réforme des rythmes scolaires si chère à Vincent Peillon. […]

Voici un mois, après la polémique sur la théorie du genre – la jeune femme voulait organiser une réunion avec le représentant régional de l’organisation « Journée de retrait de l’école », Sébastien Ribeiro, lui aussi Wattrelosien – elle assiste à une réunion à Villeneuve-d’Ascq proposée par l’association Active et le collectif les Musulmans pour l’Enfance. Elle y trouve un écho aux discriminations vécues dans son quotidien.

Nord éclair

Entre 400 et 1000 personnes à Lyon

De nombreux manifestants racontent avoir subi des discriminations dans la recherche d’un logement ou d’un travail. Mais certains manifestants sont là pour autre chose. On retrouve notamment des banderoles et des slogans en faveur de la Palestine ou bien des bénévoles de l’association HAMEB (Halte Au Massacre En Birmanie).

Selon Safia, « l’organisation de la manifestation a été faite aux deux-tiers par des femmes. Ce sont elles qui ont tracté, fait les banderoles. ». Elle se revendique « féministe et musulmane » : « l’Islam donne toute sa place à la femme. Nous n’avons simplement pas la même conception du féminisme que d’autres. » […]

De nombreux manifestants mettent en avant les valeurs communes avec les catholiques, particulièrement sur la famille. Plusieurs ont participé à des rassemblements de la Manif Pour Tous. Les slogans appellent à une union entre croyants et athées. Mais dans les prises de parole, l’appel aux autres religions est constant. En fin de manif, de retour sur la place Bellecour, un catholique prend la parole sur le podium. Il exprime toute sa solidarité avec les revendications musulmanes.

Une représentante d’une association de parents musulmans commence son discours en fustigeant l’enseignement dans les écoles de la soi-disant « théorie du genre », un des chevaux de bataille de la Manif Pour Tous. A une semaine des élections municipales, la fin des allocutions exprime une nette défiance à l’égard du politique, en appelant à se constituer en associations et à faire élire des représentants de listes « indépendantes » (comprendre non liées à des partis politiques).

Rue 89

Un autre rassemblement a eu lieu samedi à Paris à 15 heures à la Fontaine des Innocents (Châtelet-Les Halles).

Le FN a pratiquement disparu des banlieues, notamment du 93 ; Analyse de 'spécialistes' (vidéo)
Elections municipales à Trappes : quand l'identité musulmane s’érige en thème de campagne

Commentaires

Accueil
Menu