Plein ecran

Ariel Wizman : L’humour, stade suprême de la violence

Fév
2014

Article d’Ariel Wizman, journaliste, animateur de radio et de télévision sur l’humour.

Rien ne m’énerve plus que ce recours réactionnaire à la tradition ! C’est l’argument terroir, employé à tout bout de champ Rien: ne luttons pas contre la prostitution puisqu’elle a été chantée par Piaf, applaudissons à tout ce qui se dit drôle puisque c’est notre « tradition » de blaguer sur les politiques ou les races, etc.

Les défenseurs de Dieudonné invoquent une sorte de droit au blasphème rigolard qui permettrait de se moquer de tout, y compris d’Auschwitz. Et après tout, il y a beaucoup de blagues juives sur les camps. Mais on dirait que le rire lui-même a changé: Omniprésent, il est aussi devenu ricanement. Bref, nous ne vivons pas sous le règne de l’humour, mais sous la férule de l’humorisme. Que nous est-il arrivé ?

Mon envie de rire est permanente, c’est pourquoi je réfléchis autant que possible dessus. Ce qui nous est arrivé, c’est que le rire est devenu la forme socialement acceptable de la violence. Un quart de nos jeunes sont au chômage, avec beaucoup de temps, et pour certains des pulsions extrêmement violentes à assouvir. L’humour leur sert de défouloir. Et cela va des chroniques que l’on entend à la radio, apparemment innocentes mais bien plus cassantes qu’auparavant, à des exécutions publiques goguenardes. Aujourd’hui, l’humour, c’est souvent une excuse pour éviter de réfléchir et cogner direct.

Il n’en est pas toujours allé ainsi. L’ironie, la distance, l’esprit sont des moyens de comprendre, de dévoiler, de démystifier. Et la France peut se prévaloir d’une longue tradition dans ce domaine… […]

On convoque comme de grands sages les pseudo-humoristes du passé qui font jurisprudence sur toutes les transgressions. Ah ! À leur époque, on aurait pu dire ci ou ça… Ah s’ils étaient encore là, le petit pète-sec et le gros beauf (c’est toujours les mêmes qu’on invoque) ! Personnellement, ils ne m’ont jamais fait rire et rien ne me prouve qu’ils aient été des gens bien, même s’ils servaient de dieux lares aux Français. Quand on voit la liste des personnalités les plus populaires aujourd’hui, il y a de quoi s’inquiéter. Dans notre pays, on fait un totem avec n’importe qui, y compris des gens qui ne se sont pas manifestés depuis quinze ou vingt ans. […]

Causeur

Ukraine : Jean-François Kahn répond à BHL sur l'appel au boycott des JO (maj avec Henri Guaino)(vidéo)
Un viticulteur poursuivi pour avoir refusé d’utiliser des pesticides : un enjeu pour toute l’agriculture

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu