Plein ecran

L’étrange recrutement de Thomas Le Drian, fils de ministre

Jan
2014

L’homme a du savoir-faire pour se ménager des appuis en haut lieu. André Yché, le président du directoire de la Société nationale immobilière (SNI), une filiale de l’entité publique Caisse des dépôts, qui gère 275 000 logements HLM ou intermédiaires, vient d’embaucher un fils de ministre.

«C’est pour assurer ses arrières, montrer qu’il sait rendre des services», raillent des cadres de la SNI, le plus grand opérateur de France dans le domaine du logement social. C’est par un communiqué diffusé sur l’intranet que les salariés ont appris début janvier que Thomas Le Drian, le fils du ministre de la Défense, est «nommé chargé de mission auprès du président du directoire» de la SNI et «directeur du contrôle de gestion d’Efidis», l’une des principales sociétés du groupe. Cerise sur le gâteau : ce jeune homme âgé d’à peine 29 ans, diplômé d’une école de commerce de réputation moyenne il y a un peu plus de cinq ans, sans grande expérience dans le domaine du logement social et au CV encore peu garni, se retrouve bombardé au «Comex» (comité exécutif) de la SNI, qui compte seulement 13 membres. Des hauts cadres de la société, autrement plus expérimentés, n’en font pas partie.

Certains se disent «un peu effarés». D’autres affirment que ça leur «rappelle un peu la tentative avortée de placer le fils Sarkozy à la tête de l’Epad [l’établissement public qui gère le quartier d’affaires de la Défense, ndlr]». En interne, et dans le monde du HLM, ce recrutement sonne faux au vu du CV somme toute modeste de Thomas Le Drian…

Libération

Italie : des immigrés se cousent la bouche pour protester contre leur sort (màj)
Nouvelle émission de Laurent Ruquier : Pierre Bénichou et Yann Moix empochent 15.000 euros par mois

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu