Ces instituteurs condamnés à rester en Seine-Saint-Denis

Juil
2013

Sur les quelque 10 000 professeurs des écoles du département, plus d’un quart demande chaque année à partir. Mais seules 6% des mutations sont acceptées. Témoignages d’enseignants au bout du rouleau.

La Seine-Saint-Denis serait-elle une « prison » pour les instituteurs ? La formule, délibérément provocante, revient souvent dans la bouche des syndicats d’enseignants quand ils évoquent le problème des mutations des professeurs désirant quitter le département.

Témoignages d’instituteurs (article payant)