Quand le FN pourfendait le « terroriste » Mandela

Dénonciation d’un «assassin» qui a «ruiné son pays», présentation de l’apartheid comme une «utopie», rébellion contre les sanctions économiques… Si Marine Le Pen a salué la figure de Mandela, le discours tenu par son parti un quart de siècle plus tôt était tout autre.

(…) Slate.Fr

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (128)