Plein ecran

« Salle de shoot » : « Vous habitez où, vous, Monsieur le maire ? » (MàJ)

Juin
2013

Une réunion publique organisée mardi à la mairie du 10e arrondissement de Paris a suscité de vives réactions de riverains.

Addendum : Article du Monde : «Difficile exercice de pédagogie»

D’emblée, le maire du 10 arrondissement, Rémi Féraud (PS), avait prévenu : «La concertation, ce n’est pas un droit de veto sur une proposition, c’est prendre en compte des remarques.»

Le Monde

Le maire PS du 10e arrondissement de Paris, Rémi Féraud, trouve à peine le temps de prononcer quelques mots : le lieu choisi pour la future salle de consommation de drogue, 39 boulevard de la Chapelle, a été choisi en « étroite concertation avec l’association Gaïa, la police,… ».

Mais déjà, des voix s’élèvent de la salle comble : « Sans les riverains ! » Et le maire de poursuivre : « On sait que les habitants sont partagés ». « Non, on n’est pas partagés ! » coupent des mécontents.

L’ambiance est électrique : « Vous vous lancez dans un projet hasardeux, approximatif, sans étude d’impact sur la population » (…)

Au centre de la salle, la file des habitants désireux de s’exprimer, mécontents pour la plupart, s’allonge. Les récriminations se mêlent aux interrogations.

• « Et en dehors des heures d’ouverture, que vont devenir les toxicomanes ? »
• « Et quand tous les drogués de Paris seront cristallisés sur ce nouveau lieu, qu’est-ce qu’on va faire ? »

« Ma mère a déjà été attaquée par des dealers. »
• « Vous avez bien de la chance si vous n’avez pas trop de dealers aux alentours. Nous on en a plein. »
« Et vous, Monsieur le maire, vous habitez où ? »
« Gauche ou droite c’est pareil »
Applaudissements.

Muriel, mère d’un garçon qui entre au collège, n’y va pas par quatre chemins : son fils aura-t-il bientôt besoin « d’un garde du corps » ? Un autre habitant s’interroge, lui, sur la « logique permettant à des personnes de ‘mieux’ se droguer ».

« Nous ne sommes pas là pour causer des nuisances aux riverains », s’exclame l’élue du 18e Myriam El Khomri.

« Menteuse ! » retentit du fond dans la salle.

(…) Il est 21h45, les acteurs du projet ont quitté la salle mais dans les rangs, des habitants qui n’ont pas pu être entendus continuent d’exprimer leur mécontentement.

Nouvel obs

Tweets racistes: Twitter doit collaborer !
Abdelkader Mohammed à Reims : "...Si je veux, dans deux minutes, y a une émeute ! On est chez nous ici !"

Commentaires

Accueil
Menu
X