Plein ecran

«La Vilaine Lulu», une bande dessinée d’Yves Saint-Laurent, compagnon de Pierre Bergé

Juin
2013

[ Note préalable : Un lecteur nous indique qu’il a récemment découvert la bande dessinée «La Vilaine Lulu» publiée en 1967 par Yves Saint-Laurent. Il a fait parvenir au site quelques éléments des recherches qu’il a consacrées à cet ouvrage. Fdesouche a jugé utile de porter ces informations à la connaissance du plus grand nombre (le site diffusera les autres éléments qui lui parviendront éventuellement. ]

———————————————————
Introduction
la-vilaine-lulu«La vilaine Lulu» est l’unique bande dessinée d’Yves Saint Laurent, le créateur de mode bien connu, et accessoirement compagnon de Pierre Bergé de 1960 à 2008 (date de son décès) (les deux hommes se pacseront d’ailleurs peu avant sa mort). En 1967, le livre est accueilli triomphalement.

En 2002, Yves Saint-Laurent en fait faire un nouveau tirage limité de 500 exemplaires, vendus au prix de 550 Euros l’unité. L’album a été réédité en 2010 par les Éditions de La Martinière

———————————————————
• Présentation de l’éditeur (source)

« La vilaine Lulu est une petite fille espiègle. »

Elle porte un regard drôle et ironique sur le monde curieux dans lequel vivent les adultes qui l’entourent. Dans un style naïf, presque enfantin, Yves Saint Laurent se moque parfois avec cruauté, souvent avec humour, de ses contemporains et des mœurs de l’époque.

« L’ensemble est mordant et drôle, et n’a pas pris une ride. »

———————————————————
• Présentation du personnage « La vilaine Lulu » (images tirées de la bande dessinée)

———————————————————
• Une histoire parmi d’autres (images tirées de la bande dessinée, page 64-65) Notre lecteur nous confirme que la plupart des histoires sont de la même tonalité.

————————————————
Vidéo d’animation réalisée à partir de la BD (1967 – durée :1’30 »)
Histoire d’oeufs de Pâques. Lulu fait pourrir des œufs et empoisonne des enfants.

« Les enfants sont tous morts. Lulu est ivre de joie. A leur enterrement, elle saute de joie ».


————————————————
Au début du livre figure cette note d’information d’Yves Saint-Laurent

A suivre.

Commentaires

X