Xavier Bertrand (UMP) critique le «gaucho-lepénisme» et condamne les «extrêmes» (MàJ)

Mai
2013

L’ancien ministre UMP Xavier Bertrand estime qu’une «forme de gaucho-lepénisme est en train de se mettre en place» avec le ralliement à Marine Le Pen de déçus de François Hollande, dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche.

Addendum 18/05 : Il pense que la droite aurait mieux fait que la gauche : «Nous n’aurions pas augmenté les impôts de 32 milliards, la TVA sociale serait en place. Nous aurions gardé la desfiscalisation des heures supplémentaires, baissé les dépenses publiques».Le Figaro

Le député de l’Aisne se prononce pour l’exclusion de l’UMP de tous les élus qui annoncent leur intention de s’allier au FN pour les municipales, citant Roland Chassain, maire UMP des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Pensez-vous, comme François Fillon, que le FN doit être avant tout considéré comme un danger pour le pacte républicain ?

«Je n’ai jamais eu la moindre complaisance pour les extrêmes. Le FN m’avait même placé sur sa liste noire lors des dernières législatives ! La montée de madame Le Pen s’explique par les nombreux déçus de François Hollande qui la rejoignent, très en colère d’avoir été bernés. Une forme de gaucho-lepénisme est en train de se mettre en place. C’est quand la gauche est au pouvoir que le populisme monte le plus : c’est le prix du mensonge», déclare M. Bertrand. […]

Le Figaro ; Le Parisien