Vocabulaire : le mot « race » (extraits de Wikipedia)

Dans la classification des êtres vivants, l’espèce (c’est-à-dire un ensemble d’individus généralement interféconds) est la dernière subdivision unanimement admise.

Au-delà, on parle :
• de sous-espèce pour les animaux sauvages,
• de variétés pour les végétaux sauvages,
• de race pour les animaux domestiques.

Le terme de « race »,  principalement utilisé pour les espèces domestiquées, se rapporte à des populations individualisées d’une même espèce ayant des caractères morphologiques et physiologiques héréditaires bien distincts des autres populations.

Ces subdivisions sont assez hasardeuses et complexes ; il n’est pas rare de les voir remises en cause en fonction de l’importance plus ou moins grande donnée à un caractère discriminant.

Cela explique les réticences des biologistes face à la définition de « races humaines». L’utilisation de critères biologiques permettant de définir au sein de l’espèce humaine différentes races soulève des questions éthiques et fait l’objet de multiples controverses.

Wikipedia
————————-
• Complément 1 :  Emission « Liberté de l’esprit » (1959) – Extrait

Raoul Hartweg, anthropologue, professeur d’ethnologie (pour les lecteurs pressés : voir à partir de 1’30″) [en savoir plus ici]
Image de prévisualisation YouTube

• Complément 2 :  extrait du journal Le Monde du 13 septembre  2012, rubrique Sciences.

(…) Le séquençage des gènes humains a révélé que les Aborigènes constituaient un rameau particulier de l’espèce humaine.

La conception – politiquement essentielle – d’une humanité unique est en train de voler en éclats.

Plus préoccupant, certaines des séquences génétiques héritées du métissage avec des hommes archaïques concernent des gènes gouvernant l’organisation cérébrale et impliqués dans le fonctionnement des synapses neuronales.

Le débat sur la notion de race, sur l’égalité entre elles, que l’on espérait à jamais enterré, pourrait resurgir. Les humanistes devront être vigilants et veiller à ce que ces troublantes découvertes paléogénétiques ne deviennent pas des arguments aux mains des idéologues racistes.

Le Monde

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires mis en avant (2)

  • Pas de panique, c’est du subliminal:
    Si vous retirez les lettres R.A.C.E du mot F.R.A.N.C.E….
    Il reste : FN et je crois que c’est ce qu’ils obtiendront.

Commentaires (49)