Plein ecran

Qui a dit que la polygamie ne succéderait jamais au mariage pour tous ? (Màj n°2)(photo)

Mai
2013

Ajout du 12 mai 2013
Photo prise à Mayotte le 11 mai (?) 2013

Addendum 22 avril
Si en France le mariage dit « pour tous » nourrit un débat véhément, la polygamie reste un tabou trop fort pour faire débat. Catherine Ternaux pose les bases de ce débat inaudible en formulant cette question : La polygamie, pourquoi pas ? – premier pas qui n’est pas loin d’être déjà un grand bond en avant.

Son constat de départ est le suivant : dans la société française contemporaine, le schéma monogame occidental est considéré comme le seul valide, alors même que la réalité des mœurs est bien différente, entre polygamie de fait et multiplication des divorces.

Pour Catherine Terneaux, un clou ne chasse pas l’autre : pourquoi faut-il forcément divorcer d’un conjoint que l’on aime, si on veut en épouser un autre (que l’on aime aussi) ?

« Si les personnes sont consentantes, où est le délit ? Je trouve curieux que la société condamne cela aussi fortement ». Catherine Terneaux rêve d’une logique qui crée davantage de lien social. En définitive, elle secoue les puces d’une société qui manque cruellement d’imagination et de générosité.

FDelight – Voir aussi Huffington Post 

—————————

Boris Dittrich, ancien député néerlandais et père du mariage pour tous aux Pays-Bas, ouvre la porte au mariage à 3 voire plus :

« Il y a, à l’heure actuelle, une discussion aux Pays-Bas sur la possibilité de marier trois personnes voire plus, mais ce n’est que le tout début, quelque chose de complètement nouveau et cela prendra de nombreuses années, j’imagine. » – Boris Dittrich

(à partie de 3’40 »)

« Pourquoi les Français éprouvent-ils un irrationnel sentiment d’insécurité ? »
Comment rester soi-même à l'ère de la connexion généralisée

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu