Plein ecran

Cahuzac, Bernheim : «Le recul des valeurs judéo-chrétiennes favorise le mensonge»

Avr
2013

Comptes dissimulés de l’ex-ministre du Budget Jérome Cahuzac, mensonge et plagiats de Gilles Bernheim, le mensonge est-il devenu partie intégrante de la vie publique ? «Les tentations d’y recourir sont de plus en plus grandes», explique le sociologue Michel Fize au Figaro.

Est-ce la société dans laquelle nous vivons qui nous encourage à mentir ?

Le développement du mensonge fait partie de ce que j’appellerai, un peu pompeusement, «la décadence des moeurs». Le mensonge n’avait pas sa place dans la tradition judéo-chrétienne.

«Tu ne mentiras point» est d’ailleurs l’un des dix commandements. Notre socle de valeurs communes est malmené, alors que l’individualisme et les valeurs personnelles prennent de plus en plus d’importance. La hiérarchie de nos valeurs aujourd’hui, qui place la réussite personnelle avant la solidarité ou la fraternité, fait que certains peuvent être prêts à tout pour occuper un poste haut placé, gagner de l’argent, progresser. Dans ce contexte de déclin des valeurs communes, auquel il faut ajouter les difficultés économiques, recourir au mensonge est tentant.

Le Figaro

Le jeu des chaises musicales
Mariage gay : Un sénateur UMP s'en prend à «la couleur» d'Esther Benbassa.

Commentaires

Accueil
Menu
X