Plein ecran

Le « Gender pour tous » et les droits des parents

Avr
2013

[ L’article proposé ici aux lecteurs est trop long et contient trop d’informations pour qu’une sélection de passages soit suffisante. La rédaction vous invite à lire le texte complet. Nous en précisons le thème central dans la courte présentation ci-dessous. NDLR]

« Les parents qui voudront transmettre certaines valeurs à leurs enfants vont dans les prochains mois se heurter à l’école de la République.
Le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, a déclaré que « le but de la morale laïque est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel »pour « permettre à chaque élève de s’émanciper ».Christiane Taubira a également déclaré que «l’Education vise à arracher les enfants aux déterminismes sociaux et religieux».

L’un de ces déterminismes serait l’identité de genre.

Un récent rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales recommande que l’école déconstruise « l’idéologie de la complémentarité » homme-femme et recommande aux enseignants de remplacer les appellations « garçons » et « filles » par les termes neutres « amis » ou « enfants », de raconter des histoires dans lesquels les enfants ont deux papas ou deux mamans, etc.

Il s’agit, dit le rapport, d’empêcher la « différenciation sexuée » et l’intériorisation par les enfants de leur identité sexuelle.

Lire l’article sur le site Zenit

Zenit est une agence de presse qui se consacre essentiellement au commentaire de l’actualité du Vatican. Nous souhaitons que cette précision ne vous empêche pas de vous pencher sur les informations importantes que contient cet article. NDLR.

Morsay parle du ministre Jérôme Cahuzac (vidéo)
Génocide du Rwanda : un matraquage médiatique ne fait pas une vérité historique (Bernard Lugan)

Commentaires

Accueil
Menu
X