Orléans : 500.000 euros détournés par des commerçants en un an

C’est une escroquerie à la carte bancaire d’envergure internationale qu’a eue à juger, ce mardi, le tribunal correctionnel d’Orléans. Dix prévenus étaient impliqués à des degrés divers dans cette affaire de bande organisée, où le préjudice atteint l’extravagante somme de 500.000 euros.

De quoi s’agit-il ? De l’utilisation de fausses cartes de crédit fabriquées à partir des vrais codes et coordonnées bancaires de ressortissants américains et mexicains, dont les comptes en banque ont été ainsi débités à leur insu.
[...]
Le mode opératoire était on ne peut plus simple : grâce aux TPE, les terminaux de paiement électroniques (ces appareils utilisés pour régler des achats avec une carte bleue), des transactions imaginaires, portant sur plusieurs milliers d’euros, étaient réalisées avec les cartes bancaires falsifiées. De fausses factures étaient ensuite émises pour justifier ces sommes.

Les commerçants qui avaient accepté de prêter leur TPE conservaient 40 % des montants détournés. Le reste était réparti entre Toriola, Iboura, Ryadhuidine et bien entendu Tony.

À la tête du réseau, Hassan Toriola, 35 ans, et Youssouf Iboura, 42 ans, comparaissaient détenus. Le premier a admis avoir été en contact avec un certain Tony, un escroc installé outre Atlantique, probablement bien implanté au sein de la Citybank, l’établissement bancaire principalement visé par cette escroquerie.

La République du Centre

Merci à Zatch

Commentaires (15)