Deux radars arrachés de leurs socles à Colmar

Certains n’hésitent pas à employer les gros moyens. Dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 mars, un radar a été arraché de son socle à l’aide d’une pelle mécanique à Wintzenheim, dans la banlieue de Colmar. La tractopelle sur chenilles utilisée pour le méfait avait été volée sur un chantier. Elle a été laissée sur place. Le même week-end et toujours dans le département, un radar a subi un sort similaire à Ostheim. Selon les constatations des gendarmes, le vandale a d’abord tenté lui aussi de voler une pelle mécanique dans un chantier à proximité. N’y étant pas parvenu, il a arraché le radar à l’aide d’un câble probablement relié à une voiture.

Pelle mécanique, disqueuse, peinture : quand les radars sont pris d’assaut

Découpés à la disqueuse, comme ici sur l’A31 près de Kanfen (Moselle), le 14 février 2011.

Arraché au tractopelle à Ostheim (Haut-Rhin), le 4 mars 2013 :

Radar automatique situé à Six-Fours-les-Plages (Var) scié à la disqueuse le 25 février 2013.

Coups de marteau, voire coups de fusil :

Incendie :

Peinture :

Francetvinfo

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires mis en avant (1)

  • 4 500. Nombre de radars à atteindre en 2012, selon les objectifs de l’actuel secrétaire d’État aux Transports, Dominique Bussereau. Soit une croissance de 500 à 600 radars par an pour les prochaines années.

    23 000. Coût en euros d’un radar automatique pour l’État français. Le Groupe Safran (fusion de Sagem et de Snecma), via sa branche Sagem Défense Sécurité, fournit la France depuis 2003, mais aussi 31 autres pays dans le monde pour un chiffre d’affaire de 12 milliards d’euros en 2007.

    349. En millions d’euros, la manne financière rapportée par les radars à l’État français en 2006. Une augmentation vertigineuse de 71 % par rapport à 2005.

    Source : http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/05/479750-radars-pourquoi-tant-de-haine.html

Commentaires (85)