Plein ecran

Szpiner, Dray : cap sur l’Assemblée via Israël

Fév
2013

L’avocat et le socialiste pourraient s’affronter en Israël lors des législatives partielles provoquées par le Conseil constitutionnel. Ça s’agite aussi en Amérique du Nord.

[...] Un retour à l’Assemblée nationale, voilà qui plairait à… Julien Dray ! Député socialiste de l’Essonne sans discontinuer de 1988 à 2012, le socialiste avait vu l’année dernière la candidature lui échapper au profit de son ancien pote de SOS Racisme, Malek Boutih. Il réfléchit sérieusement à se présenter dans la huitième circonscription des Français de l’étranger, celle qui rassemble l’Italie, la Grèce, la Turquie et surtout Israël, qui représente plus de 50% des 150.000 électeurs inscrits.

Patrick Klugman est également sur les rangs si d’aventure Dray renonçait. « Je veux être une solution, pas un problème. Si Juju décide de ne pas y aller, je pourrais être candidat », glisse l’ancien président de l’Union des Etudiants juifs de France (UEJF).

Un socialiste l’assure :

« Le PS est en tout cas très conscient qu’envoyer un candidat qui ne serait pas identifié comme un ami d’Israël serait pris comme un signe de mépris. »

A droite, les appétits sont tout aussi aiguisés. Après deux échecs aux législatives, le pénaliste Francis Szpiner veut une nouvelle fois tenter sa chance. Cette fois hors de France. Il entend se porter candidat à la candidature UMP.  [...]

Sévèrement battue en juin dernier, la candidate UMP Valérie Hoffenberg ne l’entend pas forcément de cette oreille. Mais ce revers la disqualifie, estime Szpiner. [...]

Le Nouvel Obs