Plein ecran

La difficile «intégration» des émigrés du Sahel d’Ile-de-France

Fév
2013

Alain Duhamel présente le livre d’Hugues Lagrange, En terre étrangère, qui se penche sur les émigrés du Sahel, vivant en Ile-de-France et «qui peinent à s’intégrer».

A quelques dizaines de kilomètres de Paris, un conformisme musulman sourcilleux se développe, alors qu’on défile dans la capitale pour ou contre les droits des homosexuels au mariage et à l’adoption.

Jadis, les travailleurs émigrés venus du Sahel en situation régulière travaillaient en usine, vivaient dans des foyers, puis dans des logements sociaux et rêvaient de s’intégrer dans une société française qui les surprenait et les fascinait. Aujourd’hui, ils habitent les « villages verticaux », immeubles et tours de cités ghettos.

Le travail est devenu rare et précaire, la ségrégation s’impose, la société française devient à leurs yeux de plus en plus indéchiffrable et hostile.

Ils sont là pour survivre et envoyer quand ils le peuvent de l’argent à leur village d’origine où ils projettent de revenir vieillir. Écartelés entre deux cultures, deux sociétés, deux continents, deux modes de vie qui s’éloignent l’un de l’autre, ils se tournent vers un néo-fondamentalisme musulman, plus strict et moins tolérant que celui de leur Sahel d’origine. […]

Le Point

Redskins : "le nom est une « attaque » envers la communauté indienne"
Jura suisse. Délinquance maghrébine : «On a franchi la ligne rouge»

Commentaires

X
Accueil
Menu