Val-d’Oise. Réquisitions : Le Parti de gauche traque les locaux vides

Le Parti de gauche du Val-d’Oise liste les logements vacants afin d’inciter l’Etat à les réquisitionner. Samedi, ses militants ont visé une clinique abandonnée de Soisy-sous-Montmorency.

«On en a déjà repéré une vingtaine rien que dans la vallée de Montmorency», avance Patrice Lavaud, citant notamment un ancien hôpital de jour, l’hôpital privé d’Enghien, mais aussi un ancien tribunal à Pontoise ou encore de nombreux bureaux de poste laissés à l’abandon.

Les militants du Parti de gauche, dont Sylvie Cocher et Patrice Lavaud, coresponsables du mouvement dans le Val-d’Oise, ont bravé le froid pour dénoncer le fait que cette clinique est vide depuis cinq ans et demi. «Elle pourrait accueillir 40 à 50 sans-abri» selon eux.

Ils sont cinq militants du Parti de gauche à être venus braver la bruine, samedi matin, dans une petite rue de Soisy-sous-Montmorency, tout près du lac d’Enghien-les-Bains, pour afficher leur banderole «Réquisition» devant une clinique à l’abandon. Quelques drapeaux de leur parti et deux pancartes pour symboliser la prise de cette bâtisse vacante depuis des années.

«Nous aussi, on veut participer aux réquisitions d’immeubles vacants», pérore Patrice Lavaud, coresponsable du Parti de gauche dans le département, en référence aux récentes actions parisiennes de Droit au logement (DAL) et de Jeudi noir, qui veulent mettre la pression sur le gouvernement pour accélérer les réquisitions d’immeubles vacants pour héberger des mal-logés. […]

Le Parisien

Commentaires (24)