Béziers : la mère frappe ses enfants à coups de ceinture et de pompe à vélo

La Djiboutienne ne supportait plus sa vie d’expatriée. Elle a été jugée et condamnée par la justice cette semaine.

Le 25 juillet dernier, les policiers, alertés par des voisins, se rendent au domicile biterrois d’un couple. Sur place, ils entendent des cris d’enfants et tombent sur une femme en pleine crise. Elle hurle, refuse de décliner son identité. Elle insulte les forces de l’ordre, se rebelle. Le sol est jonché de bris de verre, une fenêtre est cassée et du sang tache le plancher.

Son mari et père de ses deux enfants de 10 ans et 11 ans raconte que son épouse est entrée en furie parce qu’elle ne trouvait pas son ordinateur. [...] La dame, originaire de Djibouti, explique qu’elle ne supporte plus sa vie. En onze ans, elle a déménagé quatorze fois, à cause de la profession du chef de famille. Elle se dit à bout, physiquement et nerveusement. Jusqu’à battre régulièrement ses enfants, quand elle ne prend pas ses médicaments. [...]

Le Midi Libre

Merci à antibarbare

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (38)