Plein ecran

Toulon : L’hôpital Clemenceau sert d’abri aux réfugiés roms

Jan
2013

Expulsés du camp de Berthe à La Seyne, au début du mois, les réfugiés roms se sont scindés en trois petits groupes. Depuis le 7 janvier, 25 d’entre eux – dont treize mineurs – occupent, avec l’accord de la préfecture, le 3e étage de ce bâtiment désaffecté, dédié à l’accueil d’urgence des demandeurs d’asile.

«Au titre de l’aide sociale à l’enfance, le conseil général peut loger les familles à l’hôtel»,précise le coordinateur du Sichem, Emmanuel Grossetête.«Mais cela ne nous offre aucune visibilité sur le long terme, il n’y a pas de vrai suivi des familles». Avec tous les problèmes que cela entraîne.

La cohabitation des roms, sans-abri et des 88 étudiants de l’université privée portugaise Fernando-Pessoa s’est faite sans heurts, ni polémique, à l’hôpital Clemenceau.

«La Bosnie et la Serbie sont candidates à l’Union européenne. Mais là-bas, ces familles n’ont pas accès à la santé et l’éducation», explique Virginie Morizot, responsable varoise de France Terre d’Asile. […]

Var Matin