Pierre Mathiot/Sciences-Po Paris : « Je n’appartiens pas à cette élite du pouvoir »

Alors que le dépôt des candidatures pour la direction de Sciences-Po Paris, prend fin le 31 janvier, Pierre Mathiot, directeur de l’Institut d’études politiques (IEP) de Lille et candidat de la première heure à la succession de Richard Descoings, décédé en avril 2011, renonce à se représenter. Son nom avait été écarté par les premiers comités de sélection, présidés par Jean-Claude Casanova, président du conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) et Michel Pébereau, président du conseil de direction de l’IEP de Paris, qui ne se représentera pas. Après un rapport très sévère de la Cour des comptes et une reprise en main du dossier par le gouvernement, une nouvelle procédure de désignation a été mise en place.

On retrouve là beaucoup d’arrogance, une vraie conscience de classe et, pour tout dire, un très fort conservatisme. Il est donc logique et moralement défendable que leur départ ait été demandé par une partie des ressortissants de l’institution, quoique tardivement et de façon désordonnée.

Le grand Amphi

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (16)