Selon Arte, la catastrophe du barrage de Fréjus serait un attentat du FLN (Vidéo) (màj)

Addendum 29/01/13

La ville s’étonne et réclame une enquête

La municipalité de Fréjus a réagi à la vive émotion créée dans la ville à la suite de la diffusion sur Arte d’un documentaire allemand, le 22 janvier, attribuant à un attentat du FLN la catastrophique rupture du barrage de Malpasset en décembre 1959 qui avait causé plus de 400 morts à Fréjus, en contrebas. « Nous pensons que la ville de Fréjus, qui a déjà beaucoup souffert, se doit de protéger la mémoire des victimes et de leurs familles dans le respect de la vérité », communique le cabinet du maire Élie Brun. Néanmoins, puisque le doute est semé, la ville va « saisir les ministères concernés pour qu’une enquête soit diligentée ». [...]

Le Point

Merci à antibarbare

________________________________

La chaîne de télévision Arte a fait une révélation surprenante, passée inaperçue, dans un documentaire allemand diffusé mardi à 22 heures. Une information reprise jeudi par Emmanuel Berretta sur son blog du Point. Selon les services secrets d’Allemagne de l’Ouest, la rupture du barrage de Malpasset, qui a fait plus de quatre cents morts à Fréjus, le 9 décembre 1959, aurait été provoquée par un attentat du FLN.

Le documentaire complet : la partie sur le FLN et l’Algérie commence vers la 28e minute, la catastrophe du barrage est évoquée à partir de la 42e minute.

La version officielle, établie en France en 1971 par le Conseil d’État, privilégie la thèse de l’accident. Une faille située à la base du barrage, une roche pas assez homogène… (…)

Mais d’après ce documentaire – réalisé par la chaîne régionale allemande WDR, et qui se fonde sur des archives des services secrets allemands, de la RFA et de la Stasi –, des activistes algériens du Front de libération nationale (FLN) seraient à l’origine de cet accident, un attentat, donc. Des historiens allemands ont trouvé des documents prouvant que l’agent ouest-allemand Richard Christmann aurait prévenu sa hiérarchie sur le lieu et la date de cet attentat, mais que les services du renseignement allemands auraient décidé ne pas prévenir leurs homologues français. (…)

Le Monde

La catastrophe du barrage de Malpasset ( vidéo) :

La catastrophe a fait 423 victimes. Par ailleurs, la voie ferrée est détruite, 50 fermes sont soufflées, 1000 moutons sont morts et 80.000 hectolitres de vin sont perdus.

Transenprovence

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (165)