Plein ecran

Homme jeune, de couleur et à capuche : souriez, vous êtes contrôlé

Jan
2013

Outre la couleur de peau, plusieurs facteurs liés au sexe, à l’âge et à la tenue vestimentaire renforcent le risque d’être soumis à une vérification d’identité, selon une étude publiée jeudi.

Outre la couleur de la peau, plusieurs facteurs liés au sexe, à l’âge et à la tenue vestimentaire renforcent ou amoindrissent le risque d’être soumis à une vérification d’identité, affirme une étude présentée jeudi.

Premier critère de contrôle : la couleur de la peau. D’après une enquête de l’Open Society Justice Initiative et du CNRS, menée en 2009 dans cinq lieux parisiens, un Noir a de 3 à 11 fois plus de chances d’être contrôlé par la police qu’un Blanc, et un Maghrébin de 2 à 15 fois plus.

Mais « quand on parle d’apparence, il ne faut pas se contenter de l’origine supposée. Il y a des facteurs protecteurs et des facteurs aggravants », a précisé jeudi jeudi René Lévy, du Centre de recherches sociologiques sur le Droit et les institutions pénales (Cesdip). [...]

AFP / BFM



Cliquez pour accéder au site