Rhône : ces faux mineurs étrangers isolés qui escroquent le conseil général

Jan
2013

Ils ont parfois la trentaine et se font passer pour mineurs étrangers isolés, afin de bénéficier de l’aide et de la protection du Département. Un phénomène qui a explosé l’an dernier et qui coûte cher au contribuable. Dans chaque cas, plusieurs dizaines de milliers d’euros sont en jeu.

Daouda (1) est arrivé à Lyon courant 2012, via l’Espagne. Son premier geste a été de se signaler auprès du conseil général. En affirmant être mineur isolé, ce Congolais a pu bénéficier, comme l’oblige la loi, d’une prise en charge immédiate dans un foyer et s’éviter d’être reconduit à la frontière.

Mais après une enquête minutieuse, une expertise osseuse et une présentation au tribunal, il s’est avéré que Daouda n’est pas un adolescent comme il le prétend… mais plutôt un majeur âgé d’une trentaine d’années.

Une problématique en phase d’expansion dans l’agglomération depuis le début de l’année dernière. Depuis septembre, deux à trois faux mineurs, venant majoritairement d’Afrique noire (Congo, Cameroun, Angola), sont présentés chaque semaine en comparution immédiate. Ces personnes, munies le plus souvent de faux actes de naissance, sont âgées pour la plupart de 25 à 35 ans. [...]

(1) Prénom d’emprunt

Le Progrès

Merci à amandinee