Hillary Clinton veut renforcer la coopération Algérie / USA

«Personne ne sait mieux que l’Algérie combien les groupes terroristes sont impitoyables», a affirmé la secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Clinton, qui a relevé l’importance de renforcer la coopération avec l’Algérie et d’autres pays de la région dans la lutte contre le terrorisme. Mme Clinton a fait cette déclaration devant la presse à l’issue d’une rencontre avec le ministre japonais des Affaires étrangères, M. Fumio Kishida, en visite à Washington.

«Il est absolument essentiel que nous élargissions et approfondissions notre coopération contre le terrorisme avec l’Algérie et tous les pays de la région», a-t-elle souligné. Les États-Unis, a-t-elle poursuivi, «sont prêts à renforcer leur soutien à l’Algérie dans le cadre de la lutte mondiale contre l’extrémisme violent et le terrorisme dans le monde entier». Selon elle, «il ne s’agit pas seulement de la coopération avec l’Algérie, mais de la coopération internationale contre une menace commune».

Quelques heures avant la déclaration de Mme Clinton, sa porte-parole a réaffirmé l’intransigeance des États-Unis de ne pas négocier avec les terroristes après la prise d’otages dans le site gazier d’In Amenas. «Les États-Unis ne négocient pas avec les terroristes», a fortement insisté dans son briefing quotidien, Mme Victoria Nuland, en réponse à une question sur l’offre qui aurait été faite par les ravisseurs pour libérer les otages américains du site gazier d’In Amenas en échange de détenus islamistes emprisonnés aux États-Unis pour actes de terrorisme.

El Moudjahid

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (63)