Mariage pour tous : «C’est ça, être de gauche : savoir que la minorité, c’est tout le monde»

Jan
2013

Nicolas Martin, 36 ans, est journaliste et réalisateur. Il est à l’origine du collectif les « OUTragés de la République »en faveur du mariage homosexuel, de l’adoption et de la PMA. Il participe à la mobilisation pour la pour la manifestation du 27 janvier 2013 pour ne pas «laisser la rue aux réacs».

J’ai envie de dire à nos amis réacs que c’est quand même incroyable de descendre dans la rue pour défiler contre des gens qui veulent juste fonder des familles…

On entend tous les jours des propos extrêmement violents, on supporte leurs diatribes. Il y a une colère des homosexuels qui grandit, beaucoup de gens me demandent pourquoi personne ne leur ferme leur clapet, pourquoi on les laisse débiter des conneries à longueur de temps dans toutes les émissions. On est là pour leur répondre, avec la même virulence s’il le faut. […]

Êtes-vous déçu par l’attitude du gouvernement et du PS ?

[…] Ils auraient dû faire voter la loi dès le début du quinquennat, comme dans tous les autres pays où c’est passé. Ca se serait fait sans contestation et ça aurait été une victoire facile pour la gauche. Au lieu de ça, ils ont sous-estimé la force des opposants et ils se retrouvent avec des milliers de gens dans la rue. Ils auraient dû surtout intégrer le mariage et l’adoption dans leur grande loi sur la famille, avec le statut des beaux-parents, etc. Ca aurait été une grande et belle loi de progrès social, qui aurait pris en compte les évolutions de la famille dans la société moderne, qui ne correspond pas à un seul modèle figé, comme on veut nous le faire croire. […]

Le Monde