Plein ecran

50% des – de 1an ont une mère immigrée dans le 93 (Seine-Saint Denis)

Jan
2013

(…) Championne de la fécondité francilienne, la Seine-Saint-Denis, suite à une hausse constante depuis 15 ans, culmine en 2009 à 2, 42 enfants par femme. Elle devient ainsi le deuxième département le plus fécond de France, juste derrière la Guyane et devant la Réunion.

Ces disparités peuvent être dues à plusieurs facteurs, notamment la structure des ménages. À Paris, la part des femmes de 15 à 49 ans vivant seules est deux fois plus élevé que la moyenne nationale: 27 % contre 13 %. En grande couronne, où les familles sont plus nombreuses, cette part tombe à 8 % et ne dépasse pas 9 % en Seine-Saint-Denis.

L’immigration jouerait aussi un rôle si l’on en croit les chiffres: en Île-de-France, 22 % des femmes de 15 à 49 ans sont immigrées mais 31 % des enfants de moins d’un an ont une mère immigrée. Pour les femmes nées à l’étranger, l’indice conjoncturel de fécondité francilien atteint 2,93 enfants, contre 1,80 pour les femmes nées en France. En Seine-Saint-Denis, département où une femme sur trois est immigrée et où un enfant de moins d’un an sur deux a une mère immigrée, ces indices sont respectivement de 3,55 et 1,96. On constate le même phénomène, quoique d’ampleur moindre, dans le Val d’Oise. (…)

Le Figaro

Bonne dégaine

Commentaires

Les commentaires ont été archivés.
X