Vœux : Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande (MàJ)

Lors de ses voeux mercredi aux militaires François Hollande a fixé le cap des missions à venir et a tenté de les rassurer, malgré les coupes budgétaires. Il a assuré que l’armée ne sera pas «une variable d’ajustement». Le chef de l’État avait choisi le 12e régiment de cuirassiers basé à Olivet, près d’Orléans, pour présenter ses premiers voeux aux armées de son quinquennat.

Addendum 10/01 : >Les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet

Des mesures exceptionnelles de sécurité ont été prises par l’autorité militaire, à l’occasion de la visite mercredi du chef de l’Etat au 12ème régiment de cuirassiers d’Olivet (Loiret), pour la cérémonie des voeux aux armées. « Les Famas,7.62, 12.7 seront montés sans percuteur; les PA seront montés sans platine » ordonnait une note interne. Cela signifie que les armes des militaires présents sur le site ont été quasiment « démilitarisées » durant le temps de la visite. […]

Le Parisien (Merci à Vandenberghe)

Il a fixé les nouveaux défis auxquels les armées seront confortées en 2013, comme la lutte contre le terrorisme au Sahel, et a tenté de rassurer les militaires inquiets des réformes et des choix budgétaires qui les attendent. […]

Parmi les autres menaces auxquelles la France est confrontée, le chef de l’État a mentionné «la prolifération nucléaire» ou encore les attaques informatiques qui obligent à «réinventer la façon dont nous concevons notre défense et notre sécurité». Il a réaffirmé la volonté de la France de jouer tout son rôle au sein de l’Otan tout en renforçant ses efforts en faveur de l’Europe de la défense.

Le chef de l’État a par ailleurs évoqué le futur Livre blanc de la défense et la loi de programmation militaire (LPM), «qui sera discutée au Parlement cet été». […] Il a notamment rappelé que la loi réaffirmerait le maintien de la stratégie de dissuasion nucléaire française dans ses deux composantes, sous-marine et aéroportée. Rappelant que le budget de la défense a été maintenu pour 2013 à son niveau de 2012, autour de 32 milliards d’euros, il a réaffirmé que la défense participerait à l’effort de redressement des comptes publics au même niveau que les autres ministères, mais ne serait pas «une variable d’ajustement» du budget de l’État. […]

Le Point

Commentaires (158)