Plein ecran

Université de Toulon : l’ex-président conteste sa révocation

Jan
2013

Sanctionné pour avoir favorisé l’inscription d’étudiants chinois qui ne parlaient pas français, Laroussi Oueslati a décidé de faire appel de la décision auprès du Conseil d’État.

Hebergeur d'image

C’est une sanction rare. Pour la deuxième fois de l’histoire, un universitaire a été révoqué à vie. Le premier ayant collaboré sous Vichy. Mais «cette révocation à vie de l’ancien président de l’université de Toulon Laroussi Oueslati était aussi injuste qu’attendue», se lon Maître Lionel Moroni, son avocat «étant donné les conditions lamentables dans lesquelles il a été jugé». [...]

Le CNESER lui, a détaillé ses griefs dans le Bulletin officiel du Ministère de l’enseignement supérieur du 20 décembre 2012. Il reproche à Laroussi Oueslati d’avoir «mis personnellement en place un dispositif d’instruction illégal des demandes d’inscription d’étudiants étrangers, en particulier chinois, au sein de l’USTV» . De plus, «en facilitant l’arrivée massive d’étudiants chinois ne maîtrisant pas le français, Laroussi Oueslati a contribué à désorganiser la marche de l’USTV, en particulier pour les enseignements et les examens». [...]

Le Figaro