Baignades non mixtes décriées

Jan
2013

Canada : Une dame porte plainte contre le Centre sportif Côte-des-Neiges parce qu’il offre des heures de baignade séparées pour les hommes et les femmes.

La mère de deux enfants considère la politique sexiste et discriminatoire.

La piscine prévoit deux heures réservées aux hommes et deux heures pour les femmes chaque semaine depuis 1997.

La baignade séparée a été mise en place après des demandes des communautés juive et musulmane, qui désiraient des bains réservés aux hommes de leur communauté seulement.

«Le centre a refusé et a plutôt offert des bains séparés pour les hommes et les femmes sans distinction de communauté», explique Michel Therrien, porte-parole de l’arrondissement Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce.

Cela répond aussi à d’autres besoins, comme ceux des femmes qui désirent se baigner à l’abri du regard des hommes, estime Claudine Perreault, directrice de Loisirs sportifs Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce, qui gère le centre.

Cette politique soulève toutefois un malaise chez le Conseil du statut de la femme et le Mouvement laïque québécois.

La mère d’un garçon de 7 ans et d’une fille de 5 ans s’est présentée dimanche au bain libre avec ses bambins. On lui a expliqué que la piscine est réservée aux hommes jusqu’à 15 h.

Elle s’est rendue dans les gradins pour attendre.

«Un des sauveteurs m’a dit sur un ton rude qu’il fallait que je sorte de là, s’insurge-t-elle. J’ai demandé à une autre employée s’il fallait que je sorte parce que j’étais une femme et elle m’a répondu oui».

Un employé de la piscine interrogé par la journaliste, qui s’est présentée comme une citoyenne, a indiqué que plusieurs usagers se disaient mécontents du règlement, sans toutefois formuler de plainte officielle. (…)

Journal de Montréal