Gilbert Collard « assume parfaitement » son appel à « écraser Peillon » (LCI)