Lille : tous les trains en retard à cause des roms. Màj : la SNCF recourt à des vigiles pour dissuader les Roms de traverser les voies

Jan
2013

Addendum 18 Janvier : Trois vigiles d’une société de surveillance sont chargés depuis ce vendredi matin par la SNCF de dissuader les Roms d’un camp de Lille-Sud de traverser les voies ferrées.

(…) France 3 Nord Pas-de-Calais

———————————–

À Lille-Sud, se trouve le plus grand camp de Roms de la métropole [lilloise ?] (800 personnes).

Les riverains sont en train de craquer. Depuis un an, la cohabitation est devenue insupportable, disent-ils. Une pétition circule, ils en appellent à la mairie et à la préfecture.

  Source
———————-
(extraits) Les cheminots de la région de Lille tirent la sonnette d’alarme, concernant la voie SNCF Lille – Don – Sainghin, dans sa partie bordant le camp de Roms de Lille-Sud.

Les conducteurs de trains sont confrontés à deux problèmes : les vols de câbles et les traversées de voies par des piétons.

Concernant les vols, ils ont eu lieu notamment durant la période de Noël, et ont abouti à une panne des systèmes de signalisation. « Il y a de plus en plus de dégradations ». Cette situation obligerait les trains à rouler à 30 km/h maximum au lieu de 100 sur ce tronçon, depuis Noël.

« Depuis le 20 décembre, on constate également que de plus en plus de personnes habitant le camp, traversent les voies. On voit des gens qui téléphonent, traversent avec des poussettes ou des bouteilles de gaz, sans rien regarder. C’est de plus en plus systématique.

« On demande aux conducteurs de ne pas passer en bordure du camp à plus de 15 km/h. A cette vitesse-là, il faut au moins 25 mètres pour arrêter un train ».

Tous les trains passant sur cette voie afficheraient des retards « entre 10 et 30 minutes ». Avec un total estimé à « 250 trains touchés et 4 000 minutes perdues ».

Source