Mariage gay : Hollande ne laissera pas «la rue» décider

Jan
2013

François Hollande (et Jean-Marc Ayrault, à gauche) ont présenté, mardi à l’Élysée, leurs vœux aux principaux responsables religieux en pleine polémique sur le mariage homosexuel auquel toutes les grandes confessions sont opposées.

Voir : Droit de vote des étrangers : quand Hollande demande des manifs à Poutou (Fdesouche)

Le chef de l’État a assuré qu’il avait «écouté avec le plus grand respect les opinions des confessions», que cette réforme ne concernait «que le mariage civil» et qu’elle «avait été approuvée démocratiquement».

La manifestation du 13 janvier s’annonce très suivie. À l’Élysée, on surveille la mobilisation avec attention. Mais on promet de ne pas reculer. Même si un million de personnes sont dans la rue? «Et les plusieurs millions de Français qui ont choisi au moment de l’élection?» réplique-t-on au sommet de l’État.

«On ne fait pas une loi en fonction du nombre de manifestants, sinon ce serait la rue qui déciderait.»

On croirait entendre Jean-Pierre Raffarin, lors des manifestations de 2003 contre la ré­forme des retraites, contestée par la gauche à l’époque. Les opposants dénoncent un passage en force et l’absence de débat. [...]

Le Figaro