« Sur des sites juifs ou pro-israéliens francophones, les articles islamophobes vont au-delà de ce que l’on peut lire sur le site du Front National »

Jan
2013

La pensée dominante parmi les juifs francophones se radicalise dangereusement de jour en jour. Ceux qui émettent des critiques sur les décisions politiques israéliennes sont immédiatement étiquetés de doux rêveurs gauchistes intellos s’ils sont juifs, et simplement d’ »antisioniste » s’ils ne sont pas juifs. Le dialogue n’est plus toléré. Il est empêché avec la sempiternelle menace d’être un traître ou un anti-juif.

La situation en France:

De nombreux intellectuels juifs français se positionnent sur un terrain miné lorsqu’ils expliquent que la France ne serait plus un État où les juifs ont leur place. Chaque croix gammée taguée sur un mur fait l’objet de communiqués enflammés et de condamnations, comme si nous pouvions empêcher les provocations de décérébrés.

Les Juifs francophones d’Israël sont devenus les maîtres à penser des Juifs de France et ce n’est pas anodin. Leur objectif clairement avoué est de prouver aux Juifs qu’il n’est plus possible de vivre en France compte tenu d’une déferlante  antisémite islamiste. Israël, État refuge pour les juifs attend avec impatience les prochains immigrants. Cette dialectique fait son chemin et alimente les théories nationalistes exacerbées d’un pays en pleine crise. Sur des sites juifs ou pro-israéliens francophones, les articles islamophobes vont au-delà de ce que l’on peut lire sur le site du Front National. (…)

 La France n’est pas un pays antisémite. La France est l’un des États au monde dont la législation est la plus sévère contre le racisme et l’antisémitisme. (…)

CRIF