Plein ecran

Marseille, capitale européenne de la culture 2013, «va en partie tourner le dos à l’Europe»

Jan
2013

Durant toute l’année 2013, à Marseille et dans les grandes villes limitrophes, c’est vers la Méditerranée que s’ouvrira la manifestation qui s’annonce grandiose. Ulysse en sera le personnage emblématique.

Pour le cinéaste Malek Bensmaïl, «l’Ulysse de Méditerranée est un harrag voyageur [migrant clandestin], un «brûleur» de frontières, sans plus aucune patrie et ainsi partout chez lui.

Comment Ulysse verrait-il cette mer qu’il a traversée de part en part, comme les «brûleurs» de mer le font aujourd’hui ? Belle invitation de Marseille, ville qui vit et a vécu par la mer, d’aller à la rencontre de ses contemporains et de leur réalité pour ensuite remonter dans le temps, éclairant la manière dont les échanges ont construit l’univers méditerranéen. […]

Chacune a ses visages, ses langues, ses drames et ses espoirs. Dialogue des cultures ou choc des civilisations ? Naissance de démocraties ou lendemains inquiétants ? Cohabitations harmonieuses ou haine de l’autre ? Marseille rentre de plain-pied dans l’actualité qui marquera 2013, celle du vivre ensemble, que les politiques ont, ces dernières années, préempté au point d’en faire un argument électoral décisif. En cette année 2013 sans élections en France, le temps de se poser et de réfléchir sera, peut-être, le meilleur vœu à formuler.

El Watan



Cliquez pour accéder au site