Nimes, le Maroc et la drogue

[un article signé Hocine Rouagdia]

[extrait] Depuis le début de l’année, les saisies sont faramineuses pour la région nîmoise (…) Elles posent la question de la route de la drogue en provenance du Maroc via l’Espagne et sans doute d’une spécificité nîmoise voire gardoise, en matière de haschich. (…)

Au Maroc, la région du Rif est largement dédiée à la production de cannabis.

« Il se trouve que certaines familles nîmoises, originaires du Maroc, ont de la famille dans cette zone géographique. Ce qui peut expliquer certaines proximités. Dans le milieu du trafic de drogue, les gens préfèrent travailler en famille.

Quand de la drogue remonte du Maroc, il est plus confortable de travailler avec des gens qui vous sont proches sur le plan familial ou personnel. Si les trafiquants doivent se rendre à Nîmes ou y habiter pour une courte durée, ils vont logiquement se tourner vers des gens de leur famille », explique un policier spécialisé.

Pour lui, les quantités qui entrent régulièrement à Nîmes sont très importantes et laissent penser que les protagonistes de ces trafics ont des « surfaces financières très importantes. À Nîmes, ça rentre très fort ».

Source

Merci Chris

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (22)