Où s’arrêtera le Qatar ?

En quelques années, le Qatar a complétement chamboulé le paysage sportif français. A travers le PSG et Al Jazeera, le minuscule émirat règne à présent sur le sport hexagonal. (…)

Mais les millions investis dans l’Hexagone sont aussi légions ailleurs. Doha se veut l’épicentre de la planète sportive.

Après avoir obtenu la Coupe du monde de football 2022 et les Mondiaux de handball 2015, au nez de la France, l’émirat du Moyen-Orient récupère les Mondiaux de cyclisme sur route 2017.

Un seul joyau lui manque. L’ultime à ses yeux. Les Jeux Olympiques. Pour 2016 et 2020, le Qatar n’a pas passé le premier cut, celui des villes requérantes. Camouflet. Le dossier présenté par Doha bute sur le calendrier, le mercure atteignant plus de 40°C en juillet et août…

Minuscule par la taille mais surpuissant en raison des ressources qu’il tire de ses pipelines, le Qatar va représenter une candidature pour 2024. En espérant que ses innombrables investissements parviendront à faire fléchir l’intransigeance du CIO.

BFMTV

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (41)